Chinese (Simplified)EnglishGermanItalianPortugueseSpanish

Tesla transforme 50 000 foyers australiens en centrale électrique

Le gouvernement australien a annoncé la construction de ce qu’il dit être « la plus grande centrale électrique virtuelle au monde« . Cette centrale nouvelle génération consistera à déployer des panneaux solaires et des batteries Tesla dans au moins 50 000 foyers.

L’installation est prévue au cours des quatre prochaines années, et ces installations se combineront pour créer une centrale électrique virtuelle d’une puissance de 250 mégawatts. L’énergie générée par les panneaux solaires sera stockée dans les batteries Tesla, et toute énergie excédentaire sera renvoyée au réseau, qui sera contrôlé centralement et fournira de l’énergie au reste de l’état lorsque cela sera nécessaire.

D’après Tesla, une fois achevée, la centrale électrique virtuelle pourrait fournir autant de capacité qu’une grande turbine à gaz ou une centrale à charbon. « Le Powerwall peut détecter une panne, se déconnecter du réseau et rétablir automatiquement l’alimentation de votre domicile en une fraction de seconde« , peut-on lire dans la section FAQ de la centrale électrique virtuelle du gouvernement.

Le gouvernement australien dit que la centrale électrique virtuelle peut fournir 20% des besoins énergétiques quotidiens moyens de l’état. Tesla construira également un centre de services dans le quartier d’innovation d’Adélaïde, Tonsley, qui permettra aux techniciens de surveiller et d’entretenir les Powerpacks de Hornsdale, les Superchargers installés dans tout l’Etat et les installations résidentielles de Powerwall.

Le gouvernement de l’Australie-Méridionale affirme que les 250 MW permettront de réduire les coûts d’électricité de 30% pour les ménages participants. Environ 6 500 personnes ont déjà manifesté leur intérêt pour le programme. Ce dernier pourra être prolongé si l’intérêt public reste aussi élévé.

Le programme sera financé grâce à une subvention de 1,59 million de dollars américains et d’un prêt de 23,8 millions de dollars américains d’un fonds technologique financé par l’État. Le projet a une valeur totale de 634 millions de dollars, qui sera également financé par des investisseurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *